L’astrologie : un atout en entrepreneuriat

par | Nov 21, 2021 | 0 commentaires

Bienvenue pour un nouvel article et cette fois je te parle astrologie et entrepreneuriat.
Je trouve très important d’avoir une communication alignée avec nous-mêmes, alignée avec nos forces, nos valeurs et nos faiblesses. Donc, je considère l’astrologie comme un outil supplémentaire de connaissance de soi, un outil qui aide à apprendre qui tu es, un outil de développement personnel. Gaëlle, mon invitée, partage cette vision, et je lui ai demandé de venir t’expliquer à quoi l’astrologie peut servir dans l’entrepreneuriat.

Peut-être que tu n’est pas très familière avec l’astrologie, mais j’espère grandement que tu vas ressortir avec des petites pistes pour améliorer ta façon d’être dans ton entreprise, mais aussi tu te doutes dans ta communication. Bonne lecture !

Présentation de Gaëlle

Alors oui, déjà, je vais me présenter un petit peu. Donc je m’appelle Gaëlle, j’ai 24 ans. J’ai créé ma micro-entreprise en octobre 2020, même si j’ai commencé véritablement en novembre 2020. Et mon activité a pris un peu une autre facette à partir de février 2021, puisque je me suis spécialisée en astrologie et en numérologie. Donc aujourd’hui, je propose des services dans l’astrologie notamment et la numérologie. 

« Je n’étais pas du tout destinée à être entrepreneure. »

Je sais que déjà, sur ton compte Instagram, tu donnes énormément de contenu. Et pour les gens qui auraient envie de découvrir l’astrologie, je pense que suivre tes stories, c’est la base tellement tu aides. En plus, tu fais ce que j’adore, c’est la minute astro où tu donnes des conseils et où tu poses des questions sur les thèmes des gens, et ensuite, les gens te répondent et toi, tu leur explique ce que ça veut dire. Et j’adore cette idée.

Mais là, on va parler juste un tout petit peu. Du côté entrepreneurial, t’as dit que tu étais lancée en octobre 2020, même si tu as véritablement commencé en novembre. Qu’est ce qui a motivé à te lancer ?

Alors ce qui m’a motivé à me lancer pour tout te dire, j’ai terminé mes études en novembre, enfin en octobre.
C’est un peu compliqué parce que j’étais dans une école de recherche. Donc mon master s’est terminé en octobre/novembre. J’ai fait ma soutenance en octobre.

Et en fait, j’étais pas du tout destinée à faire de l’entrepreneuriat, du moins tout de suite. C’était pas du tout mon objectif. Au départ, je voulais faire un deuxième master. Mais la pandémie est arrivée et du coup, ça m’a un peu soulé de faire des mémoires, et puis être toute seule également, puisque j’ai fait ma dernière étude, enfin ma dernière année d’études, confinée comme tout le monde. Donc, forcément ça m’a un peu, ça m’a un peu soulé.

Et puis, ça faisait quelques années déjà que je suivais des entrepreneurs sur les réseaux sociaux, notamment des coach business, etc. Et je me disais : « Mais j’aime trop, j’aime trop ce qu’elles font. Ça a l’air trop intéressant. Peut être qu’un jour, je le ferais. » Et oui, c’est en 2020 que vraiment cette idée est venue dans ma tête puisque j’ai commencé également mon podcast en 2020. Donc, en fait, il y a plein de choses qui se sont ajoutées en 2020 et je me suis dit : « Bah voilà, t’es dans une période, on est tous, dans une période où c’est un peu compliqué pour tout le monde. Là, tu vas terminer tes études peut être que… ».

Je ne savais pas ce que l’avenir me réservait en fait, je ne savais pas du tout si j’allais pouvoir trouver un travail. Je ne savais rien, c’était l’incertitude complet pour tout le monde, de toute façon. Et du coup, je me suis dit pourquoi pas tenter l’aventure maintenant puisque de toute façon, je suis jeune, je suis encore chez ma mère, donc je pouvais me tenter l’aventure. Et puis je verrai, si ça me plaît. Et si je réussis ou pas. Et voilà comment je suis rentrée véritablement dans l’aventure entrepreneuriale, même si c’était pas vraiment mon objectif de base. C’était plutôt mon objectif dans 3/4 ans, mais pas, pas maintenant.

Les débuts dans l’entrepreneuriat

OK, et t’as parlé du switch qu’il y a eu en février. Est ce que tu peux nous en parler ?

Oui, alors c’est vrai qu’en février 2021, il y a eu un petit switch puisqu’au départ, je me suis lancée pour aider les étudiants puisque j’étais toujours dans cette dynamique puisque à partir de ma première année de master, j’ai fait un blog étudiant. Ça a pas mal fonctionné et il y avait de plus en plus d’étudiants qui me demandaient des conseils etc. Je me suis dit pourquoi pas me lancer dans une aventure entrepreneuriale en proposant des services aux étudiants pour les aider dans leur vie étudiante pour les aider dans les études, etc.

Sauf que ma passion pour l’astrologie m’a rattrapée assez rapidement et du coup, en février 2021, j’ai commencé à me dire mais en fait, tu parles à tout le monde d’astrologie, tu fais que ça, toutes tes journées, toutes tes soirées. Je passais même des nuits blanches à m’intéresser à ça, découvrir de nouvelles choses, etc. Et je me disais, tu ne peux pas faire quelque chose qui finalement ne te plait pas véritablement.
Et j’ai commencé à switcher, je me suis dit non, il faut que tu tentes au moins l’astrologie. Au moins, c’est quelque chose qui vraiment te passionne et, qui est vraiment alignée avec toi, donc vas-y là-dedans. Et puis tu verras ce que ça va faire. Et puis ben pour l’instant ça me plaît vraiment. J’adore faire ça. J’adore faire des consultations avec les personnes. J’adore découvrir vos thèmes, j’adore.

Astrologie et entrepreneuriat

Alors moi, je t’ai demandé de venir parce que bon déjà, ça fait un petit moment que je te suis.
L’astrologie, c’est toujours un truc qui m’a un peu fascinée de loin. Et depuis que je suis devenue entrepreneure, je me suis vraiment rendue compte, que ce soit dans la communication ou juste dans le parcours entrepreneurial, que se connaître, c’est quand même une sacrée force. Et que le développement personnel ou juste de façon générale, l’apprentissage de soi, c’est très lié à notre parcours entrepreneurial.

Et donc j’ai décidé de t’inviter parce que pour moi, l’astrologie, c’est une manière de se connaître. Quel est ton point de vue sur ça ?

L’astrologie : un outil de développement personnel

Totalement. Pour moi, t’as totalement bien résumé.
Pour moi, vraiment, l’astrologie, c’est un outil de développement personnel parce que, comme tu le dis bien dans l’entrepreneuriat, c’est vrai que la chose primordiale, en fait, c’est d’apprendre à se connaître et surtout, de connaître ses forces et ses faiblesses pour pouvoir s’appuyer sur les forces que l’on a et réussir dans son business en s’appuyant sur ses forces. Et c’est vrai que l’astrologie, ça permet vraiment ça.

Ça permet de relativiser certaines faiblesses que l’on a, mais de se rendre compte aussi qu’on a d’autres choses sur lesquelles on peut s’appuyer pour réussir. Par exemple, moi, quand j’ai fait mon thème, il y avait certaines choses que je n’avais absolument pas conscience. Les autres, mes proches, me disaient mais si Gaëlle. Moi, je me disais mais non, je ne comprends pas. Et puis grâce à l’astrologie quand j’ai découvert mon thème, je me suis dit : « Ah! En fait, ils ont un peu raison. » Donc j’ai pris conscience de certaines choses en voyant.

En fait, pour moi, l’astrologie c’est un peu comme si quelqu’un venait nous dire comment on était. C’est un peu comme un proche qui va te dire mais toi, tu te vois avec ton propre regard, mais moi, je te vois de l’extérieur et je sais véritablement comment tu es. Et du coup, l’astrologie c’est vraiment, un outil de développement personnel qui permet vraiment de s’appuyer sur ses forces, de voir aussi ses faiblesses pour pouvoir maîtriser un peu les énergies que l’on a et équilibrer parce que parfois, on a des petits défauts qu’on va atténuer pour pouvoir réussir, surtout dans l’entrepreneuriat où il y a certaines choses. Il y a la peur, il y a des doutes, il y a les remises en question. Je pense que c’est un très, très bon outil et tu le résume assez bien, je trouve.

Par quoi commencer dans l’astrologie ?

Merci. Admettons qu’il y ait des personnes qui découvrent un peu l’astrologie par notre discussion et qui comprennent que vraiment, ça va pouvoir les aider.
Comment tu leurs conseillerais de commencer ?
Par quoi ils devraient commencer si ils commencent à s’intéresser à l’astrologie et qu’ils ont vraiment envie que ça les aide dans leur parcours entrepreneurial.

OK, ouais. Alors déjà, pour commencer, je dirais que la première chose qu’il faudrait faire, c’est bien évidemment au delà de regarder le thème.
Parce que c’est vrai que quand on regarde son thème, ça peut faire vite peur. Il y a beaucoup de planètes, beaucoup de maisons, beaucoup de signes. On se dit mais qu’est ce que ça va me dire? Je comprends rien. On dirait que ça vient d’un autre monde.

C’est vrai que ça peut faire peur, mais je pense que déjà, il y a beaucoup de comptes aussi aujourd’hui, d’astrologues, etc. sur les réseaux sociaux. Donc, ça permet vraiment de démystifier, démystifier la discipline qui est, qui a pendant longtemps été vue comme quelque chose d’assez abstrait, c’est compliqué à comprendre, un peu mystique, etc. Donc voilà, il y a une vision beaucoup plus moderne aujourd’hui de l’astrologie.
Et donc, du coup, je dirais déjà, pour commencer, pour comprendre l’astrologie, de lire des livres. Il y a beaucoup de livres aujourd’hui sur le marché qui pourraient correspondre à ça. Il y a aussi pas mal de blogs, de blogs d’astrologues aussi. Il y a même des vidéos, moi, j’ai commencé comme ça. J’ai regardé des vidéos d’astrologues connus. Donc c’était par exemple Jean-Yves Espié, qui est un très grand astrologue qui habite à Paris. Bref. Et puis, il y a aussi Roland le Grand, qui a créé une école d’astrologie. C’est l’école Ablas il me semble donc bref. Il y a plein de astrologues qui permettent aujourd’hui d’apprendre assez facilement la discipline. Enfin assez facilement, tout est relatif, mais du moins d’apprendre la discipline par Internet, etc.

Et au niveau du thème en tant que tel, de la discipline en tant que telle, je dirais de principalement de s’intéresser aux signes solaires. Donc pour les personnes qui ne savent pas ce que c’est le signe solaire. En fait, c’est le signe du zodiaque qu’on a à notre naissance, c’est à dire si nous sommes nés en juin. On est potentiellement Gémeaux.

Si nous sommes nés… oui, comme moi aussi. Voilà, si nous sommes nés en septembre, c’est Vierge, etc. C’est notre signe solaire, bien évidemment, il y a d’autres aspects, signes, planètes à prendre en compte, mais déjà, notre signe solaire, c’est bien de le connaître.

Le signe ascendant qui va déjà apporter des nuances à l’interprétation en fait du thème en général. Le cycle lunaire qui lui à l’inverse du signe solaire. Donc c’est plutôt au niveau de nos émotions, donc c’est pas mal aussi pour comprendre nos émotions. Comment on fonctionne là dessus.

Donc, déjà, ces trois points sont intéressants pour comprendre comment on fonctionne, et déjà, avoir des nuances dans notre thème et pas de se dire je suis Gémeaux, donc je suis comme ça. Non, tu n’es pas forcément que Gémeaux parce que je sais tous les clichés qu’il y a sur le signe du Gémeaux. Je sais, je suis aussi Gémeaux, donc j’en prends aussi pour mon grade parfois. Mais on n’est pas que notre signe solaire. Il y a tout un thème à prendre en compte. Il y a plein de placements, il y a plein de maisons, il y a plein de choses à prendre en compte.

Mais déjà, rien que d’avoir un signe solaire, le signe lunaire et l’ascendant. C’est pas mal déjà pour débuter dans l’interprétation de son thème. Et puis les livres, Internet, il y a beaucoup de vidéos, il y a beaucoup de comptes Instagram, etc. sur la discipline. Commencer par là, je pense que c’est déjà pas mal.

Merci beaucoup. Je me permets juste de faire une précision parce que si on s’adresse à des purs débutants, je crois que même l’expression thème astral, ils ne vont pas forcément la comprendre. Et donc, pour le thème astral, je vous invite juste à taper le thème astral dans Google. Et pour le calculer, corrige moi si je me trompe, mais il faut notre heure de naissance, notre lieu de naissance.

Oui, il faut notre date, heure et lieu de naissance.

J’ai oublié date alors que c’est le plus important. 😂

Effectivement, si on n’a pas la date c’est un peu compliqué.

Aller plus loin que le signe solaire

Parfois, je parle avec des personnes qui commencent à s’intéresser à l’astrologie et qui ont ce truc de : « Ah non mais ça c’est parce que t’es une Gémeaux et j’ai trop envie de leur expliquer que je suis pas juste une Gémeaux.

Et donc c’est intéressant que tout de suite tu amènes la nuance sur le fait que, par exemple, on est toutes les deux Gémeaux et qu’on ne fonctionne pas du tout de la même façon, notamment parce que nos ascendants ne sont pas les mêmes et parce que nos signes lunaires ne sont pas du tout les mêmes.

Exactement, c’est exactement ça.
Et d’ailleurs, pour apporter la petite précision, comme tu le disais. Les personnes qui nous écoutent peuvent aller sur le site astro thème pour générer justement leur carte du ciel. Alors, ne prenez pas peur, c’est pas grave, il y a plein de planètes et tout. Mais au bout d’un moment, vous allez comprendre. Il n’y a pas de soucis là dessus, vous allez comprendre. Ce sont juste des choses à interpréter au fur et à mesure.

Mais effectivement, comme tu le dis si bien, on est toutes les deux Gémeaux. Mais c’est vrai qu’on se… Voilà. Même si je pense qu’on est beaucoup similaires, on rigole. Mais on n’est pas pareil parce qu’il y a un notre thème tout entier qu’il faut prendre en compte. Et il y a beaucoup d’aspects à prendre en compte. Donc, forcément, même deux personnes qui ont même deux ascendants de la même façon, par exemple deux ascendant vierge par exemple, n’auront pas la même façon de l’exprimer parce qu’il faut prendre en compte encore une autre planète, etc.
Bref, ce n’est pas forcément parce qu’on est Gémeaux ou Bélier qu’on est beaucoup plus impulsif ou beaucoup plus manipulateur. Enfin bref, c’est des clichés. Je pense que c’est lié aussi aux médias pendant longtemps qui ont apporté cette vision de l’astrologie, que c’était seulement le signe solaire, avec les horoscopes. Le signe solaire : ça dit ça, alors qu’en fait, non, c’est juste des clichés. Bien évidemment, on a tous des défauts. Bien évidemment que dans les signes du zodiaque, il y a des défauts et des qualités. Mais s’appuyer que sur ça, c’est nier en fait la globalité du thème. Et voilà.

Merci beaucoup.
Si jamais vous avez généré votre carte du ciel et que vous êtes actuellement en panique devant votre carte du ciel, sachez qu’il existe, on va dire trois possibilités.
La première possibilité, c’est que vous faites toutes les recherches de votre côté et que vous essayez de comprendre tout ce qui se passe sur ce truc là à votre rythme.
La deuxième possibilité, c’est que vous allez suivre le compte de Gaëlle et que, petit à petit, vous regardez, par exemple quand elle vous demande en quelle planète ou en quel signe est votre Mercure vous répondez et Gaëlle fait des stories très détaillées sur, par exemple mon Mercure est en Balance, qu’est ce que ça veut dire? Ça c’est la deuxième possibilité.
Et la troisième possibilité, c’est que vous faites appel à Gaëlle ou un autre professionnel pour qu’il vous lise votre thème et ainsi que vous vous compreniez tout ce qui se passe devant vos yeux.

Ne restez pas seuls face à tout ça, à toutes les données que vous avez reçu d’un coup. Voilà, ça c’était la précision que je voulais faire. 

L’aventure entrepreneuriale de Gaëlle

La fierté de sortir de sa zone de confort

Donc, tu t’es lancée, on va dire novembre. On va dire en novembre 2020 pour le moment. Quelle est la plus grande fierté dans ton business ?

La plus grande fierté dans mon business ?
Déjà, de m’être alignée avec mon activité, de mes offres, par exemple. Parce que c’est vrai que souvent, j’ai l’impression que quand on débute dans l’entrepreneuriat, on a tendance un peu à se perdre parce qu’on veut faire un peu comme tout le monde, parce qu’on voit que ça fonctionne chez les autres. Donc on se dit ça peut fonctionner chez moi, alors qu’en fait si on ne met pas notre personnalité, nos valeurs, ça peut avoir du mal à fonctionner parce que ce n’est pas aligné avec nous en fait tout simplement. Ça ne fait pas écho en nous. Donc forcément, ça être un peu compliqué de mettre en application. Mais la plus grande fierté… Enfin Les plus grandes.

En fait, c’est une grande fierté, mais qui regroupe des petites fiertés, c’est d’être sorti de ma zone de confort plusieurs fois dans tout en fait. C’est à dire que je suis une très grande timide de base. La personne que tu vois aujourd’hui en train de te parler, c’est pas du tout la personne que j’étais il y a quelques années encore. J’étais incapable même de parler à des inconnus sur Internet. C’était pour moi, … mon Dieu, c’était pas possible. Sauf qu’un jour, je suis sortie de ma zone de confort. Et puis, petit à petit, je me remets en question. Puis je me lance des défis et je pense que l’aventure entrepreneuriale pour ça, c’est vraiment top parce qu’on se met beaucoup de challenges et de pouvoir les surmonter à chaque fois, ça renforce également notre confiance en nous.
Donc, ça rejoint tout ce qu’on disait au début que avoir connaissance de nous-mêmes permet de mieux vivre, en fait son aventure entrepreneuriale, mais aussi de se lancer des défis, de sortir de sa zone de confort et, du coup, de faire des choses qu’on n’aurait peut-être pas osé faire il y a quelques mois, etc. Ça permet également d’être fière de nous et de se dire je suis capable. Et moi, je suis quelqu’un qui a besoin de se prouver qu’elle est capable de réussir donc voilà.

C’est un trait qu’on a en commun. Est-ce que il y a un truc qui a été difficile à vivre professionnellement et surtout, ce qui m’intéresse, c’est ce truc là, comment as-tu réussi à le surmonter ?

Je pense que du coup, au vu de ce que tu viens de nous dire, un des trucs difficiles, ça a été de sortir de ta zone de confort. Et du coup, comment tu as réussi à le faire et comment tu réussis à le faire au fur et à mesure, d’ailleurs, puisque tu continues à sortir de ta zone de confort.

Totalement.
Oui, c’est vrai que sortir de la zone de confort c’est compliqué, je pense pour tout le monde, même si il y a des personnes pour qui c’est un peu plus compliqué pour d’autres puisque la timidité, la réserve, etc. Mais ce qui m’a permis de sortir de ma zone de confort, c’est tout simplement de me dire que je voulais la chose en question, c’est à dire que… Comment expliquer ça ? C’est un peu…

En fait, je vais rejoindre un peu l’astrologie là dessus, mais c’est un peu comme si mon signe ascendant et mon signe solaire ne voulaient pas la même chose. Par exemple, moi je suis Gémeaux, mais j’ai mon ascendant vierge. Donc tous les deux forment un carré, donc une tension. Donc, c’est comme si je suis tout le temps en tension contre moi-même parce que je ne veux pas forcément la même chose que ce que je montre aux gens, ou la manière dont je me comporte. Donc, parfois, je veux certaines choses, mais j’ai peur parce que j’ai peur et donc du coup, j’ai du mal à me mettre en action. Mais des fois, je me dis : « Mais en fait tu le veux tellement que si tu ne te bouges, ben en fait, tu ne l’auras pas. Donc vaut mieux essayer, même si c’est échouer, même si tu échoues, même si… C’est pas grave. Au moins, tu auras essayé, au moins tu n’auras pas de regrets. »
Et moi, je pense que c’est un truc dans ma vie qui me guide, c’est de ne pas avoir de regrets. Je ne veux pas avoir de regrets, en fait, à la fin de ma vie. C’est une image que je donne tout le temps, mais je ne sais pas où j’ai vu ça. Mais quand j’étais depuis toute petite, en fait, j’ai une image dans ma tête qui est de me dire plus tard quand je serai vieille et dans ma chaise à bascule en train de repenser à ma vie. Et j’ai pas envie de me dire si j’avais su, j’aurais dû faire ça. J’ai envie plutôt de me dire : « Tu vois, t’as vécu, tout ça, c’est bien, maintenant, tu peux partir tranquille. »
Et c’est ça que j’ai envie de me dire à la fin de ma vie. Et c’est pour ça que je réussis chaque jour à sortir de ma zone de confort parce que je me dis que si je ne le fais pas… Tôt ou tard, je le regretterai et je n’ai pas envie de regretter. Donc je me lance même si ça fait peur.

De la joie au quotidien

Qu’est-ce qui apporte de la joie dans ton quotidien ?

Oh, moi, je suis assez simple comme personne, donc forcément, tout peut m’apporter de la joie. Dès lors, où je fais des choses que j’aime avec des personnes que j’aime autour de moi ou que je rencontre même de nouvelles personnes, de découvrir de nouvelles personnes, de nouvelles choses.
Déjà, ça m’apporte beaucoup de joie. J’aime aussi beaucoup partager les choses, partager mes connaissances, partager ma vision du monde, etc. Donc, ça m’apporte beaucoup de joie et, je crois, c’est purement… Au niveau purement professionnel et entrepreneurial, je pense que le fait de faire les choses pour moi, être libre dans mes actions m’apporte beaucoup de joie.

Quelques conseils pour débuter dans l’entrepreneuriat

OK et est-ce que tu aurais des conseils pour des gens qui soit débutent dans leur aventure entrepreneuriale, soit sont un peu perdus, est-ce que tu aurais des conseils à leur donner de ce que tu appris ?

Oui. Le premier conseil, ça rejoint ce que je disais tout à l’heure sur comment je suis rentrée dans l’aventure entrepreneuriale. Ce serait de ne pas succomber à la comparaison, c’est à dire que de ne pas se comparer tout le temps aux autres. Parce que c’est vrai que comme c’est l’inconnu, on a tendance à se comparer aux gros comptes ou aux personnes qui ont réussi avant nous. Donc, c’est bien de s’en inspirer parce que c’est toujours bien de s’inspirer des autres personnes de leurs parcours et de voir que si elles, elles l’ont fait, nous aussi, on peut réussir d’une certaine manière. Mais faut pas non plus se comparer à longueur de journée parce qu’on finit par nier, en fait, qui on est vraiment et on finit par être une autre personne, alors qu’en fait, ce n’est pas le but. Le but, c’est d’être nous-mêmes, de faire les choses pour nous-mêmes, par nous-mêmes. Donc c’est bien de s’inspirer, mais pas de se comparer. Je dirais que la première chose, c’est ça.

Qu’est ce que je dirais d’autre ? Je dirais … Ça rejoint le fait de sortir de sa zone de confort, même si ça doit pas non plus être une injonction. C’est à dire que beaucoup de personnes se disent aussi oui, mais faut tout le temps sortir de la zone de confort. Non, si tu n’as pas envie de sortir de ta zone de confort, ne sors pas. Mais c’est vrai que c’est mieux de tenter de nouvelles expériences parce que c’est comme ça que tu vas apprendre à te connaître. Donc, déjà, de tenter de nouvelles expériences, de faire de nouvelles choses, de rencontrer de nouvelles personnes.
Ça peut permettre déjà d’apprendre un peu mieux à se connaître et à savoir ce qui nous plaît ou non. Surtout dans l’aventure entrepreneuriale où en fait, c’est nous qui faisons tout. On découvre plein de choses chaque jour. Du coup, parfois, c’est bien de tester certaines choses et de se dire ça, ça me convient pas ça, ça me convient mieux. Donc je vais plutôt partir sur ça et plutôt laisser tomber ça. Donc pas se comparer, s’écouter aussi, beaucoup s’écouter.

Je pense que ça, c’est un truc qu’on répétera jamais, mais c’est vrai s’écouter. Et je pense que dans le monde entrepreneurial, je pense que ça rejoint aussi dans la société de manière générale. Non, mais c’est vrai, on ne va pas se mentir dans la société, de manière générale, on fonctionne comme ça, en fait : on se compare beaucoup et on a peur du jugement des autres, en fait. Du coup on s’empêche pas mal de choses. On a peur de faire certaines choses parce que les autres, etc. Sauf qu’en fait, non, on est la seule personne à savoir ce qui est bon pour nous, ce qui nous fait… , ce qui nous rend heureux ou heureuses. Donc, en fait, s’écouter, c’est vraiment super, super important pour être vraiment aligné avec son business, avec ses valeurs, avec sa personnalité. Je pense que c’est le plus important.

Et puis, je trouve aussi que aujourd’hui, on n’achète plus vraiment pour un produit en tant que tel. Bien sûr, le produit, c’est top. Il faut que le produit soit top, le service aussi. Mais on achète aussi pour la personnalité, surtout les valeurs qui sont transmises à l’intérieur. Donc, si on ne montre pas notre personnalité ou si on a des valeurs qui sont un peu compliquées, eh bien ça va être compliqué de vendre ou de réussir à intéresser des gens puisqu’aujourd’hui, c’est l’humain avant tout. Moi, c’est comme ça que je perçois l’entrepreneuriat, c’est vraiment l’humain. On veut mettre l’humain au cœur des choses et c’est normal avec tout ce qu’on est en train de vivre au niveau planétaire. Je pense que c’est complètement normal. Donc voilà, je pense que de s’écouter, de ne pas se comparer aux autres, c’est déjà les premiers points à faire quand on débute.

Les recommandations de Gaëlle

Merci beaucoup. Et est-ce que tu aurais des femmes qui font des trucs que t’as envie de recommander. Mais j’aimerais bien que ce soient des femmes qui n’ont pas trop la lumière sur elles.
Par exemple, tu as parlé des nombreuses coachs business que tu suivais si il y en a qui n’ont pas trop la lumière sur elles. Ça serait très cool qu’on puisse les découvrir comme ça on leur donne de la force.

Alors dans les coachs business que je regardais à l’époque, c’était des personnes très, très connues, donc voilà. Mais sinon, il y a des personnes, des femmes entrepreneures que j’aime beaucoup.

Il y a déjà Mélanie du compte Mélanie Mengus. Il me semble que tu as déjà fait un live avec elle qui est vraiment top. Donc ce n’est pas vraiment une coach business, mais plutôt une coach mindset, donc elle aide au niveau, de l’état d’esprit, même si elle aide aussi sur le business et l’entrepreneuriat. Donc, je trouve que c’est une très bonne personne en tant que tel. Et au delà, elle apporte vraiment quelque chose au niveau de cet univers, de ce secteur là, en fait. De vraiment de se dire : notre état d’esprit ….. En fait ça rejoint ce qu’on disait au début. Notre état d’esprit est super important quand on se lance dans l’entrepreneuriat, donc ce qu’elle fait, c’est vraiment top et je la recommande vraiment.

Je dirais qui d’autre… Déjà, il y a toi aussi, je ne le dis pas mais tu vois il y a des choses comme ça, on se dit, mais je cherche, mais en fait, il y a une personne devant moi et j’avais oublié. Mais déjà, il y a toi aussi effectivement qui est super intéressant. Et puis, je découvre aussi de nouveaux comptes chaque jour. J’essaie aussi de voir ce qui me, ce qui me plait.

Donc déjà, il y a toi. Il y a Mélanie, bien évidemment. Il y a aussi une coach Instagram, il me semble. Je me rappelle plus vraiment de son nom. Alors c’est The SocialGram, il me semble. Oui, je ne me souviens plus son prénom, désolée pour elle.

Daphné.

Oui, je crois. Daphné, et bien il y a elle aussi que je recommande en coach Instagram. Donc c’est intéressant. Elle aide pour les entrepreneures au niveau de la visibilité sur Instagram, c’est aussi intéressant. Bref, je t’enverrai toute une liste parce que je pense que je vais en oublier beaucoup.

Merci beaucoup Gaëlle. 

Écrit par Lauriane

ARTICLES SIMILAIRES

Agathe : le pouvoir de la créativité

Agathe, au départ, elle était rédactrice web et elle s'est rendue compte que ce qu'elle adorait faire, c'était aller creuser dans la créativité de certains de...

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This