Kweency : les avantages des Reels Instagram dans ta stratégie de communication

par | Juin 7, 2022 | 0 commentaires

En avril, j’ai accueilli Chloé, alias Kweency, sur le podcast. Elle est connue pour être la reine des Reels ! Chloé accompagne les femmes entrepreneures à se développer et à vendre sur Instagram, grâce au Reels Instagram : un format vidéo court et impactant. On a parlé de Reels et de marketing vidéo, bien sûr, mais on a aussi abordé des sujets comme le mindset et l’impact du sport sur nos business. Je te propose de découvrir ça dans cet article !

Les Reels Instagram pour booster ton business

Les Reels Instagram : un format vidéo omniprésent pour décupler sa créativité et vendre

Kweency a décidé de ne faire plus que des Reels depuis environ février 2021. Ce qui l’a motivée ? Les retours de son audience sur ce format vidéo d’Instagram. Avec les posts, les photos et les carrousels, elle avait le sentiment de perdre son temps. Les formats plaisaient à son audience et obtenaient quelques interactions, mais l’engagement n’était pas aussi fort qu’avec les Reels.

 

À l’époque j’étais une des premières à en faire [des Reels]. C’était un truc de fou. Je me disais, “mais ils vont me prendre pour qui” [et se dire] “c’est qui celle-là, pour qui elle se prend, elle est ridicule à danser et à nous raconter sa vie. On s’en fout ! Nous on veut des photos et des citations faciles à repartager en story”. Et en fait : trop pas, ça a tellement bien marché ! […] Ça a été une révélation parce que je me suis tellement amusée et je pouvais générer des ventes en m’amusant. C’était ça le shift [déclic]

Chloé de Kweency

Suite à cela, Chloé a décidé d’accompagner les femmes sur ce sujet. Selon elle, ce qui fait toute la différence avec ce format vidéo, c’est que tu peux vendre et en plus t’éclater à le faire !

Ce n’est pas pour rien que TikTok a cartonné et qu’Instagram a copié ce format vidéo. D’ailleurs, des plateformes comme Pinterest et Youtube mettent aussi à l’honneur le format vidéo vertical. Les Reels divertissent et génèrent des ventes, c’est ce qui en fait un format intéressant selon Chloé. Même LinkedIn, un réseau ultra professionnel, s’est mis au format vidéo. Et Facebook comment à dupliquer les Reels Instagram. Finalement, le format vidéo est omniprésent !

D’après Chloé, la force du format Reels, c’est l’humain et le dynamisme. Même si tu n’as pas envie de te montrer, tu pourras t’éclater et faire kiffer ton audience.

Aujourd’hui, les gens ont profondément besoin de mouvement et de vie. D’ailleurs le podcast aussi est en plein essor. Tout le monde est saoulé par les photos parfaites, retouchées, filtrées, et par les feeds parfaits et harmonieux. Ton audience veut du vrai.

 

On en a aussi marre de se cacher des fois derrière des posts qui “paraissent à haute valeur ajoutée” alors qu’en soi tu peux dire la même chose avec le format vidéo avec beaucoup plus d’impact.

Chloé de Kweency

Finalement, le format vidéo et le format Reels rendent plus authentique. Tu peux délivrer ton message de différentes manières, avec beaucoup d’authenticité et de créativité. Tu peux danser, rigoler, mettre une voix off, une musique, te montrer ou pas. Le format est dynamique et offre beaucoup de liberté.

 

[Avec les Reels Instagram,] tu peux faire plein de choses en fait finalement et beaucoup plus toi te libérer aussi, et décupler ta créativité. Je pense que c’est ça que les gens adorent : c’est voir que tu t’éclates à parler d’un truc qui t’éclate et donc du coup tu éclates les gens avec toi en fait. Tu les fais kiffer et je crois que c’est vraiment ça la magie de ce format : c’est vraiment l’humain.

Chloé – Kweency

Se lancer dans les Reels, qu’est-ce que ça apporte ?

D’abord Coach Instagram, Kweency s’est lancée à fond dans les Reels, une grosse prise de risques. Aujourd’hui, elle utilise uniquement ce format  dans sa stratégie de communication sur Instagram !
En vidéo, tricher, cacher et retoucher ses petits complexes est plus compliqué ! Avec les Reels, Chloé s’est autorisée à se montrer à 100% telle qu’elle est. Et ça lui a permis de gagner confiance en elle.

 

Ce format [ndlr : les Reels] est vraiment arrivé à un moment où j’avais besoin d’autre chose et c’est pour ça que je commençais à partir sur TikTok. Je commençais à faire des vidéos sur TikTok, à m’amuser et à danser, parce que j’adore ça. Et je me suis dit […] il faut trop que je le lie à mon business, je ne peux pas passer à côté de ce format. Il faut vraiment que je fonce dessus”.

Chloé – Kweency

À l’époque, Chloé faisait du coaching et a pu constater qu’en publiant un Reel, elle augmentait son nombre de clients et remplissait la liste d’attente pour ses coachings. Elle s’est alors dit que ce format n’était pas juste fait pour divertir et amuser la galerie, mais aussi pour générer des ventes et développer son chiffre d’affaires.

 

Si je peux m’amuser et faire des ventes, alors là tu m’as perdue !

Suite à cela, elle a eu des demandes pour créer une formation sur les Reels Instagram, car elle était une des seules à utiliser et à maîtriser les codes de ce format. Elle a procrastiné le lancement de sa formation, ne se croyant pas capable. Et puis au bout de 5 mois et demi, elle l’a lancée, faite, mais pas parfaite ! Sa formation Reels a tellement cartonné lors de son premier lancement, qu’elle a réitéré l’expérience, devenant ainsi LA formation référence pour les femmes entrepreneures qui veulent apprendre à faire des Reels. Une grande satisfaction pour elle !

Faut-il recycler ses Reels pour augmenter sa visibilité ?

Lors de mon podcast avec Chloé, alias Kweency, je lui ai demandé s’il était possible de recycler ses Reels sur TikTok.

 

Ce n’est pas la meilleure des stratégies. Je teste encore sur TikTok, parce que TikTok c’est une plateforme qui a d’autres codes, avec un public qui est totalement différent de ma cible. […] Mais, je me suis dit “je fais pas tout ça, je fais pas des Reels de OUF, juste pour Instagram. Tout le monde doit les voir”. J’ai commencé à dupliquer mes Reels sur TikTok. Chose intéressante : parfois un Reel qui floppe sur Instagram peut déchirer sur TikTok, et inversement. Moi je suis spécialiste d’Insta, ce qui se passe c’est que ça fait un mélange de trafic. Finalement, les gens de TikTok viennent sur Insta. Ce qui est plutôt cool. Moi je recommande vraiment. Après si tu as envie de dupliquer sur Pinterest, je ne le fais pas, mais je devrais le faire, car c’est super intéressant en termes de référencement. Si tu as une chaîne Youtube, ça peut être aussi intéressant de mélanger ton format long à ton format court. Franchement, saisis toutes les opportunités de dupliquer. Moi je vous invite à dupliquer vos vidéos de partout, parce que vous dupliquez vos chances d’être vue par les bonnes personnes.

Chloé – Kweency

Cela dit, sur un point, Chloé et moi n’avons pas vécu la même expérience.

Pour l’avoir testé, j’aurai plutôt conseillé d’utiliser ta vidéo au format brut et non de simplement dupliquer la version Instagram de ton Reel. En effet, TikTok est devenu assez intelligent pour repérer qu’un texte Instagram n’est pas un texte de TikTok. Si tu te contentes de copier-coller sans t’adapter à la plateforme, ton Reel Instagram partagé sur TikTok risque de moins performer, que si tu mets le texte directement sur la plateforme.
En revanche, Chloé n’a pas le même retour et a constaté que sur son compte c’était plutôt l’effet inverse.

 

Je croyais aussi, mais sur mon compte ça a été tout l’inverse. Maintenant, je ne me fatigue même plus ! Quand je vois qu’un Reel sur TikTok il a fait 400 000 vues alors que sur Insta il en a fait 12 000, je me pose des questions ! Ce sont des choses qu’ils disent pour dissuader de mélanger les contenus sur les différentes plateformes. Après, je trouve que comme Insta c’est beaucoup plus esthétique comme plateforme, c’est très désagréable de voir de la typo de TikTok. Je n’aime pas trop consommer du contenu de TikTok sur Insta, quand ce n’est pas esthétique, parce que franchement c’est pas ouf. À l’inverse, je trouve que sur TikTok, ça ne leur fait pas de mal d’avoir du contenu un peu plus brandé, un peu plus sympa.

Finalement, utiliser ta vidéo originale et ajouter le texte directement sur la plateforme est une bonne stratégie, mais ça peut aussi être une perte de temps. À toi de voir où tu veux investir ton temps et ton énergie.

 

C’est surtout le logo qui impacte ta visibilité, que ce soit le logo d’Insta ou le logo de TikTok. Il faut vraiment le supprimer.

Chloé – Kweency

Si tu veux booster la visibilité de tes Reels, tu peux aussi les épingler sur Pinterest. On n’y pense pas assez, mais Pinterest possède une grosse niche et pas mal d’entrepreneures s’y investissent. C’est également très bon pour ton référencement naturel. De plus, Pinterest booste de plus en plus ses contenus vidéos.

 

Les freins qui empêchent de te lancer dans le format vidéo Reels d’Instagram

Se montrer ou ne pas se montrer, that is the question !

Effectivement, lorsque des personnes pensent à se lancer dans le format vidéo tendance d’Instagram, les premières peurs apparaissent : “je n’ai pas envie de me montrer” ou “je n’ai pas envie de danser”.

 

Si tu n’as pas envie, c’est ton droit, par contre si tu as peur, il faut aller chercher d’où vient la peur. Est-ce que la peur vient vraiment de toi, ou est-ce qu’elle vient plutôt du regard des autres ?

Chloé – Kweency

Avoir peur du regard des autres, c’est s’empêcher d’évoluer dans sa zone de génie. Écouter cette peur t’empêche aussi d’apporter de la valeur à toutes les personnes qui ont envie d’entendre ta voix et d’écouter tes conseils.

Cependant, si tu n’as vraiment pas envie et que tu n’es pas à l’aise avec le fait de te montrer en vidéo, tu n’es pas obligée de le faire. Tu trouveras d’autres manières de t’épanouir dans ce format vidéo et d’explorer ta créativité.

Pour faire des Reels sans te montrer, tu peux :

  • utiliser des photos et vidéos disponibles sur les banques libres de droits,
  • ajouter des textes et des citations,
  • jouer avec la voix off…

Tu n’es pas obligée de te montrer, ni même de te montrer en entier. Si c’est too much, essaye d’abord de :

  • te montrer de dos,
  • te montrer de loin,
  • montrer seulement une partie de ton corps,
  • ne pas montrer ton visage,
  • jouer avec tes mains…

 

Ce qu’on veut, c’est du dynamisme. C’est vrai qu’un feed qui est plein de posts et de photos, qui n’a pas de vidéos, pas de Reels particulièrement : bah on s’ennuie. Moi personnellement, jamais de la vie je clique sur “m’abonner”. Je ne vais jamais regarder ce que tu fais. Et en plus l’algorithme ne va jamais me le montrer puisqu’il met en avant les Reels. Donc en fait, on n’a rien à gagner, ni toi ni moi, à ne pas faire de Reels.

Chloé – Kweency

Passer outre la technique et se lancer dans les Reels !

Est-ce que tu fais des vidéos en story depuis que ce format a été lancé sur Instagram ? Oui ?! Alors, si tu te dis que la vidéo c’est compliqué et que tu n’as pas envie de t’y mettre, dis-toi que tu filmes régulièrement des moments de ta vie d’entrepreneure en story. Recycle ce contenu pour en faire des Reels, tu verras tout de suite que l’impact est totalement différent !

 

On a tendance à être frileux. “Oui, la vidéo je ne veux pas, c’est compliqué, c’est chiant. Mais en fait, ça fait 4 ans que tu fais des stories ! C’est quoi la différence avec un Reel ? Sauf qu’avec un Reel, il y a un tout petit peu plus de montage, mais en soit c’est la même chose. Tu poses ton téléphone et tu racontes ta life.

Chloé – Kweency

Finalement, ce que tu montres en story, tu pourrais le partager dans un Reel. Par exemple, lors d’une virée en métro, j’ai filmé le passage où je traverse la Seine avec Notre-Dame en arrière-plan. Je savais que je pourrais utiliser cette vidéo comme arrière-plan dans un Reel avec une citation. Tous les moments de vie sont bons à prendre en vidéo pour pouvoir alimenter une base de contenus et créer des Reels.

Oui, le côté technique du montage peut être un frein. Grâce au Bundle Ka-Ching de Geneviève Gauvin, j’ai découvert et rejoint la formation Reels Queen de Kweency. Je peux te dire que Chloé partage de nombreux tutos techniques avec ses apprenants. Notamment pour montrer comment faire des transitions, comment utiliser les effets, etc.

 

J’ai envie de faire de plus en plus de tutos pour montrer que ce n’est vraiment pas compliqué. Pour moi, vraiment si tu trouves ça compliqué et que tu n’arrives pas à faire le B.A.BA, c’est vraiment que tu n’y mets pas du tien. Tu n’es pas obligée de faire des transitions, tu n’es pas obligée de faire des effets. Juste déjà bien placer ton texte, je n’en demande pas plus !

Chloé – Kweency

Les Reels font partie du paysage d’Instagram et sont au premier plan depuis bientôt deux ans ! Chloé a pu voir son compte exploser grâce aux Reels ! Elle a lancé sa formation et a développé son chiffre d’affaires grâce à ce format. Ça montre l’impact de ce format vidéo et ça montre que toi aussi tu dois t’y mettre !

Si tu n’essayes pas de produire des Reels, tu perds :

  • du temps,
  • de l’argent,
  • de la crédibilité.

Tes concurrents ne t’ont pas attendue, eux. En 2 ans, ils ont eu le temps de faire des tests, d’améliorer leur technique et leur stratégie.

 

Ils [ndlr : tes concurrents] sont en train de gérer. Et moi, j’ai vraiment envie de bousculer tout ça. J’ai vraiment envie que tout le monde fasse des Reels. Genre même Safia [ndlr : Gourari] qui était hyper réfractaire aux Reels, elle est devenue accro et elle nous fait des playbacks. […] Elle me dit “mais c’est fou en fait”. Je suis trop contente de voir que les gens changent d’avis, parce qu’ils s’approprient ce format.

Chloé – Kweency

Ce n’est pas parce que tu vois tout le monde danser et faire des transitions, que tu es obligée de faire la même chose. Si tu es entrepreneure ou infopreneure, n’oublie pas que tu es là pour servir ton audience. Tu peux apporter de la valeur et aider les gens grâce au format Reels. En évitant ce format, tu t’empêches de partager au monde tout ce que tu as à partager.

 

Comment le sport nous aide au quotidien

Le sport pour évacuer le stress

Chloé a repris le sport il n’y a pas si longtemps. Elle a même fait appel à une coach sportive ! On échange souvent sur notre pratique sportive et sur comment le sport nous aide à évacuer le stress.

 

Déjà ça me vide le stress et ça me permet aussi d’être beaucoup plus réfléchie dans mes actions et dans mes décisions. Je sais pas toi, mais moi je suis manifesting generator [ndlr : c’est un des types de personnalités quand on étudie le Human Design] et j’ai une autorité émotionnelle, ce qui fait que je me sens vite submergée par ce que je ressens. […] Le sport, ça me permet d’avoir cette structure, ça me vide la tête, mais ça me pousse à me dépasser en fait.

Chloé – Kweency

Travailler son mindset grâce au sport

Le sport aide aussi à donner le meilleur de soi-même et pousse à se dépasser. Alors, on se sent mieux et on développe sa confiance en soi ! Au même titre que pour le sport, dans notre business, on vit des hauts et des bas, mais tu ne dois pas abandonner. On vit de mauvaises journées, mais on célèbre aussi de belles victoires ! Ça pousse à toujours s’améliorer. Comme le dit Chloé, le sport donne de belles leçons sur le lâcher-prise et sur l’accomplissement de soi, et peut nous rendre fière de nous. Tout comme notre business !

 

Je me rends compte que quand j’arrive à pousser plus lourd, à faire une meilleure séance, je me sens tellement badass ! J’ai envie de dire à tous les mecs bodybuildés autour de moi “tu as vu ou pas que j’étais une badass !? Ouais je suis une badass ! Ouais je soulève autant ! T’y croyais pas ?! Bah moi non plus ! Mais là, j’ai réussi.”

Chloé

Pour moi, aller courir le soir c’est un truc de fou, une grande victoire. Après ça, je passe la soirée sur un petit nuage, tellement je suis fière de moi. Peut-être as-tu déjà ressenti ça en signant un contrat avec ton premier client, en répondant à tes premiers mp ou lorsque tu as atteint les 10 000 vues sur un Reel Instagram ? Alors, imagine ! Si je vais courir le matin, avant de travailler, je suis tellement fière de moi que je suis inarrêtable pour le reste de la journée !

 

Tu as fait cette action, donc rien ne peut t’arrêter. Et commencer la journée en se disant “je me suis bougée les fesses, j’ai fait du sport, j’ai pris soin de ma santé, je me suis fait passer en premier » c’est bête hein, […] mais ça me met dans un mood de ouf pour faire d’autres bonnes actions dans ma journée, et kiffer.

Chloé

Au travers de ses lectures, Chloé a pris l’habitude de travailler son mindset. Et je trouve ça hyper intéressant ! Le sport vient nous challenger d’une autre façon et peut aussi nous aider à travailler notre mindset.

 

Je lis des bouquins, mais en soi, si je lis des bouquins et qu’après je vais me coucher et je ne passe pas à l’action, il ne se passe pas grand-chose dans ma journée. Je trouve que l’allier au mouvement et au corps, ça permet de challenger tout ton être finalement !

Chloé

Le sport, meilleur moyen de prendre soin de sa santé

En tant que freelance, ton travail est plutôt sédentaire. Et être assise toute la journée et ne pas bouger : ton corps, tes articulations et ton cardio n’aiment pas ça ! À trop vouloir se concentrer sur le business, on oublie parfois de prendre soin de soi, de son énergie et de sa santé. Alors, qu’est-ce qui est vraiment important pour toi ?

 

Moi, avant, j’avais tendance plutôt à faire du sport le soir. Je me faisais passer en dernier. Je suis la dernière tâche de ma journée et encore si j’oublie ou si je suis fatiguée c’est pas grave. On repousse à demain, et au final, toi-même tu sais, tu restes 6 mois sans faire de sport, parce que du coup tu as tellement repoussé, que tu ne t’y ai jamais mise. Et là, me dire que je commence ma journée par moi, pour moi, pour mon bien, pour ma santé aussi, […] ça me met dans un mood de ouf.

Chloé

Le sport, pour transmettre de good vibes

Dans la vente et dans la communication, l’énergie peut faire la différence. Si on est dans la bonne énergie, on attire les bonnes choses à soi. Quand tu fais une séance de sport et que ça te met dans un bon mood, cette bonne énergie devient contagieuse. Ça impacte positivement ton business. Se soutenir entre copines freelances dans notre pratique du sport, partager nos fiertés et nos challenges, c’est aussi un autre moyen de transmettre une bonne énergie.

 

La vie d’entrepreneure Kweency

La fierté de Chloé

Ce dont Chloé est la plus fière, c’est d’avoir bâti une communauté de femmes, qui sont déterminées, bienveillantes, inclusives et tolérantes.

 

En gros, ce qui est ouf c’est qu’entre elles, elles sont potes, elles s’achètent leurs produits, leurs offres… Moi-même je suis convertie à force de corriger leurs Reels. Et je me dis “mais c’est génial, je ne savais pas que j’avais besoin de ça dans ma vie”. Les élèves dépassent le maître, et je me suis fait prendre à mon propre jeu. Elles me font beaucoup rire. Je me dis “mais c’est ouf”, si je n’avais pas créé ce format-là, je n’aurais pas pu avoir accès à ça et c’est trop dingue car les premières, elles m’ont fait confiance alors que personne ne croyait en ce format. Et maintenant j’ai des dizaines, des centaines, voire des milliers (grâce à Ka-ching), de femmes qui sont dans mon programme. Et j’adore ça, j’adore les voir level-up, les voir se mettre en premier, incarner l’image de leur marque. C’est ma plus grande fierté.

Chloé

Le moment où Chloé a pris son pouvoir et a mis sa couronne

Durant l’été 2020, à son deuxième lancement, Chloé a dépassé les 65 000€ de chiffre d’affaires, c’est à ce moment-là qu’elle s’est sentie légitime.

 

Là je me suis dit “wahou, ok, c’est pas des bêtises que je raconte, ça fonctionne en fait, c’est pas des salades”. Là, je suis passée de entrepreneure qui se cachait à CEO. Et ça a été le mois où j’ai dû déclarer la TVA. Du coup, c’était une belle symbolique en mode “ok, là on level up, là ça ne rigole plus, on n’est plus dans la cour des petits, va falloir assurer derrière”. Ça m’a tellement challengée, ça m’a tellement fait peur que je me suis dit “mais waouh, jamais de la vie j’aurais pensé pouvoir gagner ça de ma vie et encore moins première année d’entreprise, encore moins avec ma première formation, encore moins sur un format où personne ne croit’. J’ai tellement tout fait à l’envers que je ne pensais vraiment pas cocher toutes ces cases et je me suis dit “non, là c’est un truc de fou”. Et en fait, dans la lignée, il y a eu tous les feedbacks des Reels Queens [ndlr : ses clientes] qui m’ont dit “c’est ouf ce que tu fais, c’est génial” et c’est là où je me suis dit “en fait, je suis pas si nulle, en fait, je suis pédagogue, en fait je suis bien douée dans ce que je fais”. Je me suis sentie enfin légitime.

Chloé

Pour se prouver qu’elle impacte la vie de plein de femmes, Chloé a créé ce qu’elle appelle une Nude Tower. Sur un mur, elle colle un post-it pastel avec le nom de toutes les femmes qui rejoignent son programme. Ainsi, chaque jour, elle voit qu’elle a réussi à lancer une formation qui impacte positivement de nombreuses femmes.

 

Le syndrome de l’imposteur qui me collait un peu aux fesses depuis le départ, […] il est toujours présent dans plein de trucs, mais en tout cas c’est vraiment à ce moment-là, quand j’ai vu ma nude tower, je me suis dit “ah mais je suis quelqu’un en fait” (rire), “t’as beau essayer de le nier, là ton mur il te prouve que tu as fait ça”. C’est de se dire que toutes tes actions elles sont récompensées, pas forcément de manière monétaire, mais dans la matière, où tu vois que tu as des feedbacks, des femmes qui te font confiance. Ça, ça a été un truc de ouf pour moi.

Chloé

Comment Chloé cultive la joie dans son quotidien

J’ai aussi demandé à Chloé, comment dans son quotidien d’entrepreneure elle cultivait la joie : 

Je n’aime pas la négativité, j’aime pas quand ça stagne, quand t’es pas dans des bonnes énergies. En général, quand ça ne va pas, je vais mettre une bonne musique, me mettre à danser, je vais écouter un podcast inspirant, une vidéo, je vais faire des choses qui vont me ramener des good vibes. Parce que je ne suis vraiment pas faite, je pense, pour être dans quelque chose de stagnant et plus ou moins négatif. […] Je veux toujours créer de la joie. […] J’ai pris conscience, ces dernières années, que la vie est trop courte. Si t’es là à te plaindre, à ne pas aimer ce qui se passe, il faut faire en sorte que ça change. Moi j’ai vraiment touché le fond du trou avant de lancer mon business, je dis toujours que mon business m’a sauvée. Mon business c’est vraiment tout pour moi. C’est bien plus qu’un business. À chaque fois je me rappelle de ça, de la chance que j’ai le matin de me lever et de corriger des Reels, de faire un truc qui me fait kiffer, d’avoir à me justifier de personne de mettre du nude de partout. C’est des choses où je me dis que j’ai de la chance. Je suis pleine de gratitudes d’avoir la chance de m’autoriser à être moi-même. Et ça du coup, en général, c’est très facile de redevenir positive quand je me rappelle de tout ça. […] Quand tu fais preuve de reconnaissance pour tout ce que tu as, et que tu te rends compte de la chance que t’as, quand tu compares aussi parfois d’où tu partais, c’est difficile de rester dans une déprime totale, quand tu sais que plus ou moins t’es bénie par ton quotidien, tous les jours, des choses qui sont peut-être parfois toutes bêtes, mais que tu chéris du fond du coeur.

Ses conseils pour passer à l’action

Avec Chloé, on a ça en commun : on aime prôner le passage à l’action. Je lui ai donc demandé quelles étaient ses recommandations pour toi, qui a envie de faire un step dans une direction, mais qui n’ose pas le faire.

  1. Commence par les micro-étapes, celles qui font un peu flipper, mais qui sont quand même réalisables.

 

Exemple, tu as envie de reprendre le sport, tu n’as pas envie de t’inscrire à la salle de sport : mets-toi un challenge de marcher 5 minutes en bas de chez toi. C’est un truc tout bête, mais à terme ça va être de l’amélioration continue et ton quotidien va changer, et ta vie va changer.
Tu as peur de te montrer ? Commence par du contenu où tu n’es pas obligée de te montrer. Pareil pour les Reels, commence par une voix off et tu verras si un jour tu as envie de te montrer. Montre tes mains. Tu as pas envie de faire des Reels, commence par les stories, t’en as jamais fait. Pareil pour faire ton premier live, maintenant il y a un mode entraînement, où tu peux t’entraîner toute seule à faire ton live sans que personne te regarde. On a tellement d’astuces et d’outils pour s’entraîner à faire tout ce qu’on veut […] le seul blocage c’est toi.

2 . Si tu n’arrives pas à passer à l’action, ne reste pas seule.

 

Si tu n’y arrives pas toute seule, c’est complètement ok, mais faut peut-être te faire accompagner par des coachs. Je n’ai pas du tout honte de le dire, j’ai des coachs dans tous les domaines de vie, parce que j’en avais besoin, parce que je stagnais toute seule, parce que j’étais dans le déni de certaines choses. Les coachs sont là et viennent t’enlever un peu le voile que tu as sur les yeux et viennent te donner le petit coup de pied aux fesses qu’il faut. Investis en toi et fais-toi coacher, peu importe le domaine.

Chloé

Tu as aimé qu’on parle de Reels, de marketing vidéo, de mindset et de sport ? Tu veux en découvrir plus sur comment Chloé, alias Kweency, se forge un véritable mental de chef d’entreprise ? Tu peux aller écouter cet épisode du podcast de Safia, “Build Yourself”, où Chloé intervient pour parler notamment de ses lectures business et mindset.

Écrit par Lauriane

ARTICLES SIMILAIRES

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This