Le recyclage de contenu : le secret de la régularité

par | Jan 26, 2021 | 0 commentaires

Aujourd’hui, nous allons parler du recyclage de contenus.
Le principe de cette technique, c’est de te baser sur le contenu dans lequel tu mets le plus de valeur et qui te demande le plus de temps pour en extraire d’autres contenus de valeur. 

Le principe du recyclage de contenus

Si tu as décidé de créer du contenus pour ta stratégie de communication, tu t’es rendue compte que ça demandait beaucoup de temps. Surtout si tu veux créer du contenu de qualité. Le recyclage de contenus c’est une technique qui a été beaucoup diffusée par Gary Vaynerchuck. Je ne suis pas sûre que ce soit lui qui est théorisé le recyclage de contenus. Ce qui est sûr, c’est qu’il a largement contribué à sa diffusion.
Le principe, c’est de te baser sur le contenu dans lequel tu mets le plus de valeur et qui te demande le plus de temps pour en extraire d’autres contenus de valeur.

L’exemple d’une blogeuse

Prenons l’exemple d’une blogeuse : elle passe beaucoup de temps à écrire un article super complet et intéressant. Une fois que son article est publié, elle ne va pas juste en faire un post sur Instagram et deux épingles Pinterest. Sinon il va vite retomber dans les limbes d’Internet.
Le but c’est de partir de cet article plein de valeur pour créer d’autres contenus que tu vas diffuser au fur et à mesure dans le temps. Ton article devient donc ton pilar content (= ton contenu principal) et ensuite tu vas avoir des contenus dérivés, des micros-contenus.

Mise en application

Par exemple, à partir d’un article, tu peux créer la base d’un podcast, d’une vidéo Youtube, d’un live sur Instagram ou sur Facebook, voire même d’une masterclass ou d’une formation.
L’article peut aussi être transformé en freebi, en post Linkedin, en plusieurs publications Instagram, en plusieurs épingles Pinterest et même en newsletter.
Avec un contenu de valeur, tu peux en créer plusieurs autres. C’est ça le recyclage de contenus.
Tu te concentres sur un contenu que tu fais vraiment très bien et tu arrives rapidement à créer d’autres contenus. Là est tout l’intérêt : dans le rapidement. Le recyclage te permet de ne pas prendre beaucoup de temps à créer une grande multitude de contenus car tu as déjà mis beaucoup de valeur dans ton contenu principal.

le recyclage de contenus n’est pas de la copie

Tu vas peut-être me dire : mais c’est de la copie ou mes abonnés vont se lasser du sujet.
Déjà, tes abonnés ne sont pas tous sur la même plateforme. Par exemple, si tu lis cet article, tu n’as peut-être jamais écouté mon podcast ou peut-être que tu préfères lire l’article. Peut-être aussi que tu ne me suis pas sur Instagram, donc même si j’aborde un thème identique sur ces 3 plateformes tu ne le verras peut-être qu’une seule fois.

Communiquer plusieurs fois sur ton article permet aussi d’ancrer dans l’esprit de ton audience que tu as sorti un contenu avec beaucoup de valeur. On a tendance à oublier quelque chose que l’on a vu qu’une seule fois. Le recyclage de contenus permet aussi d’avoir différents formats. Certains personnes ne vont avoir besoin que de la partie résumée sur Instagram. D’autres personnes voudront en savoir plus et iront lire ton article.

La copie n’est pas du tout le but du recyclage de contenus. Le but c’est d’extraire quelque chose de ton article principal et non pas que tu copies colles des parties de ton article en publications Instagram. Pour résumer, dans le recyclage de contenus, il y a 2 grands axes :

  • Résumer
  • Développer.

3 axes de recyclage de contenus

résumer ton contenu

Reprenons les exemples précédemment cités.

Ton article de 10 000 mots tu peux le résumer en publications Instagram avec des citations.
Ou tu peux en résumer les grandes lignes dans la légende de ton post Instagram.
L’exercice ici c’est d’extraire les points-clés de ton article pour les transformer en publications Instagram.
Ça peut aussi être de donner envie. Par exemple résumer l’introduction de ton article dans tes stories Instagram pour donner envie à des abonnés d’aller lire ton article.

C’est pareil pour la newsletter ou la publication Linkedin.
L’exercice reste de résumer ton article ou de choisir un des points de ton article pour ensuite le résumer, le condenser dans un texte et rediriger ton audience vers ton article.

Développer ton contenu

Tu peux choisir de développer un seul point de ton article.
Par exemple, si ton article traire de comment attirer des clients, peut-être qu’une de ses méthodes peut être un épisode de podcast. Si dans ton article tu développes 10 façons d’attirer des clients, ça peut te faire 10 épisodes de podcast. Ça peut aussi te faire 10 lives, parce que lors d’un live, tu ne vas pas simplement répéter ce que tu as écris dans ton article. Il te sert de structure, mais tu vas aller plus loin dans les exemples, tu vas répondre aux questions des spectateurs. Tu vas ainsi davantage illustrer tes propos et permettre à ton audience de mieux les comprendre.

Quand je parlais de masterclass ou de formation précédemment, c’est parce que si tu te rends compte que ton article, ton sujet, a un fort écho chez ton audience, que ça les intéresse beaucoup : tu peux te servir de ton article comme base pour développer, faire une partie tutoriel et le transformer soit en masterclass soit en formation.
Si on reprend l’exemple des 10 techniques pour attirer des clients, la création de contenus à elle seule peut faire une formation entière. Même sur le simple sujet “Comment écrire un article ? ” tu peux créer une masterclass entière.

Mettre à jour ton contenu

Le recyclage de contenus, ça va plus loin que de créer des micros-contenus.
Ça prend aussi en compte tes anciens contenus. Peut-être qu’ils ne sont plus à jour.
Le recyclage de contenus ça peut être simplement de les remettre à jour, de les actualiser. Ou carrément de les remanier en expliquant à ton audience que le contenu principal n’est plus à jour et que tu as corrigé et mis à jour tout ce qui avait besoin de l’être.
L’intérêt réside dans le fait que ton audience n’a peut-être pas eu connaissance de ton ancien contenu. Que ce soit parce qu’elle ne te suivait pas encore ou simplement parce qu’elle ne l’a pas lu (sans compter sur ceux qui ont oublié).

Donc rien ne t’empêche, si le contenu est toujours intéressant et a toujours de la valeur, de le reproposer. Soit grâce à une mise à jour, soit avec un nouvel article, qui s’appuie dessus et qui détaille encore plus. Tous les 3 mois, ou tous les 6 mois, tu peux te fixer une grande mise à jour de tes articles grâce à la technique du batching

conclusion

Si tu crées du contenu, le recyclage de contenu, c’est vraiment une technique qui vaut la peine que tu te penches dessus. Ça va te faire gagner beaucoup de temps, ça va t’aider à être régulier sur les réseaux sociaux et à trouver des idées de thèmes que tu veux aborder. Surtout, ça te permet de continuer à proposer de la valeur.

Devant chacun de tes contenus principaux, tu peux te poser la question: “Combien de contenus puis-je en tirer ?”. Ensuite, ça deviendra bien plus facile de remplir ton calendrier éditorial

Écrit par Lauriane

ARTICLES SIMILAIRES

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This